Et vous mourrez longtemps

Et vous mourrez longtemps

agrandir l'image
Jean-Paul NOZIÈRE
Et vous mourrez longtemps
Thierry Magnier Nouvelles

8 nouvelles de Jean-Paul Nozière, publiées dans divers recueils et réunies pour la première fois. Un curé tenté par le meurtre, un tueur à gages à l’âme sensible, un adolescent machiste, deux amis amoureux de la même fille. Une palette de nouvelles policières du gris vers le noir, très noir. Jean-Paul Nozière a un vrai talent pour installer un décor, une atmosphère, des personnages qui en très peu de mots prennent vie, c’est tout l’art du nouvelliste.





Les projecteurs s’allument. Sur la scène, deux corps sont allongés sur un sol couvert
de poussière rouge. Un homme, une femme. Au fond, le décor monté sur un haut
praticable représente une impressionnante falaise rocheuse. Le jour se lève. L’homme
et la femme se mettent debout.
– En route, Hugo. Il ne faut plus tarder si nous voulons atteindre la falaise avant la
nuit. Le soleil est déjà une coulée de lave.
– Je n’en peux plus, Inès. Je n’en peux vraiment plus.
– Cesse de gémir. Tu ne fais que ça depuis notre départ. Si je n’étais pas là…
– Si tu n’étais pas près de moi, Inès, pourquoi je vivrais? À quoi bon? Je suis fatigué,
si fatigué. Nous marchons depuis deux mois. J’ai si faim, si soif.
– Il n’y a plus rien à manger, Hugo. Il reste à peine de quoi boire trois fois d’ici la
falaise.
– Le chien?
– Oh, Hugo, tu es désespérant! Marche plus vite avant que le soleil n’essaie de nous
fondre. Tu veux que nous devenions de la poussière rouge? Tu sais très bien que
nous avons mangé entièrement le chien. J’ai eu beaucoup de chance de tomber sur
lui, la nuit où je l’ai tué. Je croyais qu’il n’en existait plus nulle part. Il était maigre
et faible. Si faible qu’il n’a pas cherché à fuir et n’a pas bronché quand j’ai posé le
canon du pistolet sur son ventre.
– Sa viande était délicieuse. D’y penser me donne encore plus faim. Tu sais, Inès,
quand j’ai vu le chien mort, ça m’a fait un choc. J’avais oublié à quoi ressemblait
un animal.
– Tu oublies tout, Hugo, parce que tu refuses d’ouvrir les livres. Tu aurais dû les
ouvrir. Ils disent comment c’était. Ils racontent les animaux, les plantes, les fleurs.
La vie. Tu as même oublié nos deux chiennes, Loïca et Lola.
– Inès! Il y a si longtemps!
– Marche plus vite, Hugo. C’était il y a dix ans.
– Tu les as tuées et nous les avons mangées. Ne crois pas que j’ai oublié ça. Donnemoi
une gorgée, seulement une gorgée avant d’entamer la pente qui mène à la
falaise. Je te promets, Inès, qu’après je ne réclamerai plus.
«
«
– Non, Hugo, ou nous mourrons avant d’atteindre la falaise. Il n’y a pas une seule
goutte d’eau autour de nous, à part ce que contient la gourde. Marche, Hugo, et
parle-moi. Tu oublieras ta soif.
– Cette nuit, je ne dormais pas. Je t’ai entendue partir en chasse.
– J’ai cherché pendant trois heures et pas une seule goutte, Hugo. Les rivières ont
disparu depuis longtemps. Tout autour de moi, des ombres rôdaient et cherchaient.
J’ai eu très peur.
– On aurait pu te tuer, Inès.
– Oui, mais la lumière de la lune suffisait à montrer que je ne portais rien, alors
à quoi bon? Les ombres des autres chasseurs ne portaient rien non plus, sinon…
– Sinon, Inès?
– Hugo!
– Tu aurais tué l’ombre qui possédait l’eau? Même si près du but?
– Oui, Hugo, et tu le sais. Nous sommes partis depuis deux mois et je l’ai déjà fait,
parce que…
– Parce que je suis faible, Inès. Parce que si tu n’avais pas tué pour voler l’eau, je ne
serais pas parvenu jusqu’ici. Oui, Inès, je le sais. Sans toi…

Jean-Paul Nozière a exercé le métier de documentaliste dans un collège de la Côte d'Or, avant de se consacrer entièrement à l'écriture. Il a enseigné l'histoire-géographie en Algérie aux filles des classes de première du lycée Malika-Gaïd de Setif, durant deux ans : un souvenir inoubliable.
Il est l'auteur d'une quarantaine de titres pour adolescents et de dix romans policiers pour adultes.



titretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitre