Romain Desbois, prince des menteurs

Romain Desbois, prince des menteurs

MATHIS
Romain Desbois, prince des menteurs
Thierry Magnier Romans Jeunesse
Romain Desbois s'est cassé le bras en se balançant sur une chaise. Impossible de l'avouer à ses copains, sous peine d'être ridicule. Alors moitié pour séduire Nina, moitié parce qu'il a de l'imagination et qu'il aime raconter des histoires, il invente un gros mensonge : son père, bûcheron, est atteint de bûchonite. Cette maladie, inventée par Dame Nature pour protéger ses arbres de l'abattage, rend fou le bûcheron. Elle provoque des crises durant lesquelles le bûcheron éprouve le besoin incontrôlable d'assommer quelqu'un avec une bûche. C'est en voulant protéger son petit frère Hector d'une crise de son père, que Romain s'interpose héroïquement entre la bûche et Hector. Au péril de son bras !
Héroïque... Oui, mais Nina casse l'ambiance en racontant la vérité qu'elle a appris par son petit frère, meilleur copain d'Hector. Pour se venger, Romain raconte à son frère qu'il a été adopté. Mensonges et vengeance...

Né d'un père alsacien et d'une mère basque, Jean-Marc Mathis ne parle ni le basque ni l'alsacien. Fils de maçon, il a traîné sur des chantiers avec son père et fait une formation de dessinateur en bâtiment. À priori, il était fait pour travailler dans le bâtiment, mais le goût du dessin et l'envie de raconter des histoires furent les plus forts. Son enfance est sa principale source d'inspiration. Jean-Marc Mathis a étudié à l'École de l'image d'Épinal et fait les Beaux Arts de Nancy. Il est titulaire du DNSEP. Il a exposé à Épinal, Nancy, Frouard, Lunéville, Paris, Genève et Liège. Il travaille comme illustrateur et auteur de bandes-dessinées pour diverses revues et journaux, et se consacre davantage aux livres jeunesse depuis l'année 2002.



titretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitre