L'odyssée d'Alizée



Gisèle PINEAU
L'odyssée d'Alizée
Thierry Magnier Romans Jeunesse
Adolescente noire dans une famille blanche, Alizée est née à Haïti : elle a été adoptée. À douze ans, elle aimerait en savoir plus sur sa
famille biologique, retourner à Haïti, retrouver les odeurs et les
sensations de ses deux premières années. Contre toute attente, ses parents sont plutôt d’accord : le père, professeur, demande sa mutation en Guadeloupe, sa mère une année sabbatique pour se consacrer au livre qu’elle écrira sur l’adoption. Nouvelle vie pour Alizée, nouveau rythme pour la famille et Haïti est tout proche. Alizée retournera à l’orphelinat qui l’a accueillie, pour clôturer les chapitres de sa prime enfance.

Roman optimiste et joyeux : une évocation de la quête des origines, de l’adoption, des relations familiales réconfortantes.
Un roman rassérénant pour les jeunes lecteurs.



«D'abord, t'es pas ma mère... Alors, t'as pas
d'ordre à me donner...»
Cela fait trois jours que je m'entraîne à répéter
cette phrase avec des mitraillettes dans le regard
et les sourcils bien froncés.
Mon reflet dans le miroir me fait vraiment
peur. Je suis plantée là comme une guerrière
impitoyable et enragée.

Gisèle Pineau est une Guadeloupéenne née à Paris en 1956. Elle vit en France jusqu'en 1970, date où son père est muté en Martinique. Après le Bac, Gisèle Pineau quitte l'île, retourne à Paris et commence des études de lettres, qu'elle abandonne pour des raisons financières. Elle obtient par la suite un diplôme d'infirmière en santé mentale. Mariée, mère de deux enfants, elle exerce d'abord en Guadeloupe.
Depuis septembre 2001, elle est de retour à Paris où elle tente de concilier l'écriture avec son travail d'infirmière en hôpital psychiatrique.
Elle a reçu le Grand Prix des lectrices de Elle avec son livre pour adultes La Grande Dérive des esprits, publié au Serpent à Plumes en 1993.



titre