SARA a trois enfants et a eu une chienne, Gange, dont on retrouve l’ombre et la mémoire dans de nombreux albums. Ses trois autres grandes sources d’inspiration : la ville de Rouen où elle a vécu petite fille et dont elle garde un grand souvenir du port ; les bois, les forêts où elle s’est promenée, enfant, en imaginant des vies fantastiques ; la ville et ses cafés auxquels elle est accro.

« La plupart de mes albums sont sans texte. (Presque) tous sont faits avec du papier déchiré. »

 

Aux Éditions Thierry Magnier :
Je suis né bonhomme, Sara, Album, 2010